Anxiété, mon amour.

Ça fait longtemps qu’on se connais. Pis j’suis ben tannée de parler de toi.

Tu vole toujours la vedette dans les moments importants. T’es pas capable de rester discrète. Longtemps j’ai voulue te faire taire pis j’te repoussais comme la peste pendant que tu m’envahissais. Tu me donne des tiques bizarres, comme tourner des mèches de cheveux fucking intense autour de mes doigts comme une épaisse.

Mais la, ça va. Je t’ai apprivoisée pis on est devenues de grandes amies.

T’es l’amie weird du groupe, qui tape sur les nerfs, mais qu’on aime quand même parce que ça serait pas pareil sans elle.

J’me suis habituée à toi comme on s’habitue aux bulles dans la liqueur. Au début c’est surprenant, mais après t’en as besoin pour digérer.

Le psy m’a déjà expliqué que l’anxiété est un mécanisme de défense naturel. Le corps réagit face à un potentiel danger. Fack j’me suis mise à remercier mon corps. C’est quand même gentil de sa part. Même s’il capote pour rien. Pis depuis ce temps-là, c’est beaucoup moins pire.

Tser, mon amour, ça pas toujours été rose notre histoire. Je veux que tu saches que même si tu me fais vivre l’enfer par bout, j’ai quand même envie de venir me coller contre toi le soir. Tu fais partie de moi. T’es comme un organe vitale de plus. T’es située juste à côté de l’estomac pis du coeur, juste pour faire sûr tser.

Anxiété, mon amour, je ne t’échangerais pour rien au monde.

Sauf une poutine. J’échangerais tout pour une estie d’poutine.

-La défectueuse.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :