J’veux pas d’enfants.

Ou presque… peut-être des fois… J’sais pas…

Je sais que la vie d’un parent est extraordinaire. Regarder ton enfant apprendre, découvrir et bla bla bla. C’est ben ben cute et émouvant. Mais j’pas sûr d’être faite pour ça. Le contrat est comme trop gros pis j’pas certaine que j’peux remplir les exigences.

La raison principale pour laquelle j’en veux pas, est que j’suis pas mal trop égoïste. Prendre soin de moi-même j’vois ça comme une job à temps pleins faque j’peux même pas imaginer prendre soin d’un autre être humain.

La deuxième, c’est que j’pas sur j’veux faire partie de la secte. Y’a deux clans dans la vie. Les parents, pis les non-parents. Pis sérieux, celui des parents me tappe royalement sur les nerfs (Pis ça doit être parce que j’suis dans l’autre). J’ai pas envie que mon seul sujet de conversation soit de parler de constipation, de percentile, d’allaitement pis de combien j’ai déchiré pendant l’accouchement.

La troisième est tout simplement à cause de ma phobie. Ma phobie du vomi. J’me vois ben mal partir en courant pis me cacher en p’tite boule pendant que mon enfant vomit en jet comme l’exorcise.

La quatrième c’est que j’aime pas les enfants de 5 ans et +. Ils me font chier avec leur attitude et leur quête d’identité. Si j’ai un enfant, je le mets à vendre sur kijiji dans la catégorie ‘’ Beau, Bon pas cher’’ à sa fête de 5 ans. Bonne fête mon chéri, v’là ton gâteau de pat patrouille, Ah pis maman t’as vendu! Bye!

La cinquième est que j’ai finis d’me faire chier avec toutes les maladies que j’ai attrapées au courant de ma vie. Pas besoin que ma progéniture me les redonne en plus. Tous les parents que je connais sont malades 10 mois par année. Le pied, main, bouche c’est pas mal moins cute à 30 ans.

La sixième est que j’suis déjà assez brûlé de même. J’pense même être née en ayant besoin d’un café. J’me vois ben mal faire une crise de bacon à mon enfant parce que j’suis trop fatiguée pour m’occuper de lui.

J’en ai pleins d’autres raison comme ça, aussi bonnes les unes que les autres.

À mon avis.

Je juge pas les parents. Pas envie d’me faire lancer une poire nasale par la tête quand même.

S’tune autre affaire ça… Les poires nasales… Même si on me dit que c’est pas dégueulasse, j’peux te confirmer que de te voir pomper comme si y’avait pas de lendemain pis voir les motons passer là-dedans en direction de ta bouche, j’trouve pas ça ben appétissant autour d’un mac and cheese pis une coupe de vin.

J’sais pas….

C’est peut-être pas fait pour moi. Pis tu sais-tu quoi? J’me sens même pas mal. C’est pas une obligation d’en avoir en 2018. Pour l’instant, j’vais me contenter de faire des prouts sur la bedaine de mon pug pis lui chanter des comptines.

 

-La défectueuse.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :